LES LANGUES INDO-EUROPÉENNES HYPOTHÉTIQUES ET INCLASSABLES

 

Dans l'article précédent, nous avons vu que l'indo-européen est caractérisé par des groupes réunissant plusieurs langues et de quelques isolats, comme l'albanais ou l'arménien, qui font office de groupes. Ici, on verra qu'il existe des langues qu'on ne peut pas classer : il peut s'agit de langues dont le caractère européen est reconnu mais qu'on n'arrive pas à classer ou à apparenter, ou bien de langues dont l'existence même est contestée. Ces langues sont de manière générale très peu documentées.

Langues pré-celtiques de la Péninsule ibérique

Il s'agit de l'asturien (ancien), du cantabre et du lusitanien. Ces langues, indo-européennes, semblent se distinguer nettement des langues celtiques voisines et surtout semblent avoir été diffusées bien avant ces dernières. Certains linguistes ont avancé un rapprochement avec le ligure.

Langues indo-européennes inclassables des Balkans

Il s'agit du dardanien, du macédonien ancien et de l'étolien. Le dardanien semble pouvoir appartenir soit aux langues thraces, soit aux langues illyriennes. Il se pourrait qu'il s'agisse de l'ancêtre de l'albanais. Le macédonien ancien est partagé entre trois théories : langues thraces, langues helléniques ou langues illyriennes. Quant à l'étolien, il peut avoir été une langue illyrienne ou hellénique.

La langue belge entre celtique et germanique

Certains linguiste considèrent le belge, langue hypothétique, comme une langue appartenant à un groupe marquant l'intermédiaire manquant entre les langues germaniques et les langues celtiques, déjà assez proches.

Le vieil européen

Cette langue, entièrement hypothétique, pourrait avoir été l'ancêtre de toutes les langues indo-européennes d'Europe (c'est-à-dire en excluant l'indo-iranien) ; ou bien un groupe antérieur à la diffusion des langues celtiques, italiques et germaniques ; ou bien simplement l'indo-européen commun lui-même !

Le philistin

Le philistin, réel cette fois-ci, était parlé en Palestine (David et Goliath, Juifs contre Philistins). On la pense apparentée à un groupe de langues indo-européennes balkaniques. En effet, il existe une ville nommée Palaistê en Épire (actuelle Albanie), et le fleuve Strymon en Thrace s'appelait anciennement Palaistinos. On pourrait en conclure que le philistin est apparenté aux langues helléniques, illyriennes ou thraces, mais aussi anatoliennes. Pour ma part, je pense que les Philistins ont une ascendance ou bien anatolienne, ou bien thrace.

 

Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement